Daï-Sifu Claude

Le parcours martial du Daï-Sifu Claude

Le Daï-Sifu Claude découvre les arts martiaux dès l’âge de 7 ans à travers le Judo. En grandissant, il a étudié de nombreux styles externes et internes afin de trouver sa voie : karate, aïkido, lutte gréco-romaine, lutte traditionnelle africaine, grappling, jujitsu, boxe anglaise, boxe américaine, boxe thaï, taekwondo, apkido coréen, eskrima, taï chi, chi kong… 

Le Daï-Sifu Claude a découvert le Wing-Tsun en Allemagne, au début des années 80. Avant de pratiquer le Wing-Tsun, il possédait déjà un très long parcours en Arts martiaux et sport de combat. Parallèlement en tant qu'agent de sécurité et videur de boîtes de nuit, il cumula beaucoup d’expériences en combats de rue, ce qui fait de lui aujourd’hui un Maître très expérimenté, et très orienté et lucide en ce qui concerne l'art martial. Il découvre une passion pour la pédagogie.

Leung Ting et Claude.jpg

Sifu Claude organise un stage de Leung-Ting, Paris 1999

La connexion avec le Wing-Tsun était donc pour lui inévitable. Il est initié au Wing-Tsun lors d'un stage du Sifu Emin Boztepe en 1985. Sidéré par l’efficacité et la subtilité de cet art, il poursuivit son étude pendant de longues années avec les plus grands représentants de ce style au sein de la fameuse organisation EWTO (Organisation Européenne de Wing-Tsun dirigée par le Daï-Sifu Kernspecht). Il a donc étudié cet art martial avec le Daï-Sihing Paul et le Sifu Salih Avci. Il prendra part aux stages annuels du grand maître Leung Ting et du Daï-Sifu Kernspecht pendant plusieurs années. 

Revenu en 1994 à Paris, le Daï-Sifu Claude ouvre l'une des premières écoles de Wing-Tsun en France faisant de lui l'un des pionniers français dans la propagation de ce style.

À travers l’enseignement qu’il reçut de la part de différents Maîtres et Experts de cette organisation, il s’est aperçu qu’en terme de pratique, la conception du Wing-Tsun n’était pas la même partout, et surtout, que l’art de la retransmission différait d’un expert à l’autre, et notamment à l’intérieur de la même école.

Une conclusion s’imposa dès lors à son esprit ; le Wing-Tsun est un art martial, et un art ne peut s’exprimer qu’à travers l’être humain qui le caractérise, et comme chaque être humain est unique en son genre, l’Art martial pratiqué le deviendra de fait. Ainsi “la Voie de l’Art martial, c’est la Voie martiale de l’Art” Daï-Sifu Claude.

Selon lui, chaque pratiquant martial se doit donc de personnaliser son Art, en fonction de ses caractéristiques personnelles (morphologies, âges, talents, aptitudes, compréhensions, capacités, antériorité des acquis,...). Ce sera la base de la philosophie du Progressive Wing-Tsun System lorsque le Dai-Sifu Claude élabore sa propre méthode en 2004.

Daï-Sifu Claude a été formé par les plus grands experts du Wing-Tsun

Claude et Daï-Sifu Olbers

Sifu Claude & Daï-Sifu Olbers

Claude & Sifu Kernspecht

Sifu Claude & Sifu Kernspecht

Claude & le Grand Maître Leung Ting

Sifu Claude & le Grand Maître Leung-Ting

Claude & le Grand Maître Leung Ting 2

Sifu Claude & G.M. Leung-Ting

Claude & le Grand Maître Leung Ting & Sifu Kernspecht

Remise des diplôme avec le Grand Maître Leung-Ting et Sifu Kernspecht

 

Daï-Sifu Claude

- Professeur Diplômé d'État (DEJEPS)

- Grand maître ceinture blanche et rouge 7ème Duan de la Fédération des Arts et Énergétiques et Martiaux Chinois

- Ceinture noire 5ème Duan de la Fédération Française De Karaté 

- Septième degré Maître Praticien du Progressive Wing-Tsun System

- Fondateur de l’union Française du Progressive Wing-Tsun System en 2004

- Directeur technique international Progressive Wing-Tsun System

Logo du PWTS

Logo de la FAEMC

FAEMC

Le Progressive Wing-Tsun System

Le Wing-Tsun est un art martial déjà développé et approfondi par de grands experts. Le Progressive Wing-Tsun System (PWTS) se définit comme un élargissement du style.

En créant le PWTS, le Daï-Sifu Claude cible sa recherche sur le fait de faciliter l'enseignement par une méthode pédagogique ciblée et progressive, accessible au plus grand nombre .

 

“Progressive” signifie que le système évolue au fil du temps, que celui-ci n'est pas figé, et qu'il évolue au fur et à mesure des découvertes  effectuées avec des pratiquants de divers styles afin de le rendre encore plus efficace et adapté au monde d'aujourd'hui. Le PWTS prend en compte l’évolution des arts martiaux actuels.

Le Daï-Sifu Claude explique qu’il est une bonne chose d'étudier le Wing-Tsun classique de manière intégrale car “on ne peut pas laisser tomber ce que l’on n'a pas acquis” (c'est-à-dire la tradition). Les pratiquants du PWTS doivent donc apprendre et maîtriser les trois formes à mains nues (Siu Nim Tao, Chum Kiu, Biu Tze), les déplacements Tri-Pod, le Chi-Sao, le Chi-Gerk, les techniques du mannequin de bois, le bâton long, les couteaux papillons, ceci afin de développer et de maîtriser les multiples applications de ces différentes formes à travers l’art du combat total complet. 

 

Il devra également posséder une solide culture générale sur les arts martiaux. Ce faisant, il pourra ainsi devenir lui-même créatif, et développer son propre style au sein de notre structure PWTS sans pour autant renoncer à ses qualités innées et/ou construites par l’expérience pratique.

 

Le Progressive Wing-Tsun System est ainsi une approche humaniste dans un réel esprit d’ouverture qui englobe le respect de l’être humain, et par conséquent de tous les Arts martiaux.  

L'UFPWTS est un regroupement d’associations réparties sur l'ensemble du territoire français. Elle est fédérée et administrée par l’Union Française du Progressive Wing-Tsun System. Cette école mère est affiliée à la Fédération des Arts Énergétiques et Martiaux Chinois (FAEMC). 

 

A ce jour, le Daï-Sifu Claude a formé de très nombreux professeurs de Wing-Tsun en France et à l'étranger. Beaucoup sont aujourd'hui autonomes et le Daï-Sifu Claude continue de former de nouvelles générations. L’organisation PWTS repose sur un grand nombre de membres actif dans tout l'hexagone (Paris, Lyon, Bayonne, Biarritz, Caen, Thury-Harcourt, Evreux, Champagne Ardenne, Bordeaux, Ardèche, Arcachon, Montpellier, Nîmes,  Saint-Laurent d’aigouze, Toulouse, Montauban, Albi).